Collectionneur et manipulateur d’images, on retrouve au cœur du processus créatif de Watt Reney des clichés empruntés à la photographie de presse dont l’esthétique et le potentiel suscitent son intérêt. Démarche engagée d’où le choix des photographies sensibles traitant du paysage politique africain, Watt Reney ne travaille qu’une image qui l’émeut, qui l’anime et qui fait sens dans ses pièces à travers un style de représentation qui associe académisme et modernité.  
La présence décalée de ces images dans leur nouvel univers , crée une dramaturgie du désastre qui invitent le spectateur à découvrir le quotidien des émotions les plus diverse, la banalité des sentiments exprimés, l’âme et la vie de l’homme et de voir l’impalpable prendre forme d’une manière exponentiel : notamment dans ses scènes de genre qui reçoivent sous ses mains une intensité émotionnelle caractérisée par la finalité et la dignité de l’existence. Tout est lié, tableaux et volumes se répondent, se succèdent, se superposent, s’additionnent ou se démultiplient ; ils deviennent ainsi autant des traits d’union à une histoire incomplète en se projetant vers un nouvelle imaginaire déconstruit que de simples reproductions d’images.
Publicités